les règles de base de la mise en scène

Règle 1 : ne pas tourner le dos au public sauf si les besoins de la mise en scène l’exigent. Lorsqu'un comédien tourne le dos au public, il doit parler plus fort.

Règle 2 : éviter de se taper sur les cuisses, de taper dans les mains ou de taper du pied par terre, toujours sauf si la mise en scène l'exige.

Règle 3 : ne jamais anticiper : vous n'êtes pas censé savoir ce que votre partenaire va répondre à l'une de vos répliques. Ne commencez donc pas par exemple à rire avant qu'il ait prononcé la phrase qui doit déclencher ce rire.

Règle 4 : parler à haute et intelligible voix. Il faut être entendu mais aussi compris. Le public doit saisir le contenu du texte sans effort.

Règle 5 : se tenir le plus souvent possible de 3/4 par rapport au public : si un comédien est face à un autre, plus ils se rapprocheront du centre de scène, moins ils seront visibles du côté cour et jardin. Il faut donc ouvrir son « torse » au public et faire pivoter sa tête vers l'autre acteur plutôt que de pivoter son corps.

Règle 6 : jouer le moins possible sur un côté de la scène sauf quand la mise en scène l’exige.

Règle 7 : deux comédiens seuls en scène doivent jouer sur le devant de la scène.

Règle 8 : un comédien ne doit jamais « sortir » de son personnage avant d'avoir quitté la scène et ne doit jamais être vu avant son entrée sur scène.

Règle 9 : être « présent » durant les périodes où on n'a pas de réplique à dire. C'est un exercice difficile : il faut participer par des mimiques ou des gestes à ce qui est dit par les autres acteurs et ne pas rester « planté » sur scène en attendant son tour de parler. Cela sans toutefois jamais empiéter sur les comédiens en train de dialoguer et sans détourner de ceux-ci l'attention des spectateurs.

Règle 10 : ne pas être pris à son propre piège quand on cherche à faire rire le public. Si celui-ci a le droit de rire en salle, le comédien doit rester concentré. Ne pas rire de ses propres plaisanteries sauf si le texte l'exige.

Règle 11 : exception faite des accents voulus par le texte, le comédien devra improviser en bon français s'il doit combler en remplissage, suite à un trou de mémoire. C'est un exercice qui demande beaucoup de savoir-faire... L'improvisation doit être faite à voix haute et non murmurée comme c'est trop souvent le cas.

Règle 12 : essayer de trouver un juste équilibre entre son personnage sa propre personnalité. Nombreux sont les comédiens qui finissent par ne plus pouvoir jouer autre chose que le même style de personnage.

Règle 13 : répéter entièrement une scène avant de la représenter, ne pas modifier en répétition le déroulement chronologique de l'histoire.

retour